Actualités

Pourquoi utiliser un moulin à café manuel ?

01/11/2014

Beaucoup d’entre vous qui ont déjà achetés du café fraîchement moulu chez leurs torréfacteurs se sont bien rendus compte de la vitesse où le café s'oxyde et donc perd beaucoup de ses arômes.
La raison principale est que lorsque vous moulez votre café, la surface en contact avec l’air est beaucoup plus grande accentuant donc la vitesse d'oxydation ainsi que la perte des arômes.

Exemple concret, vos carottes râpées sont toujours meilleurs lorsqu’elles sont fraîchement râpées versus si vous les râpez pour la semaine (le gruyère est également un très bon exemple).

Donc afin de pallier ce problème, le seul et unique moyen est de moudre son café à la demande juste avant de vous faire votre café.
All about Jesus (Moreno)

01/11/2014

Roasters have favourite coffees (don’t let them tell you differently). They change from time to time because of the season (Finca Chayote and Autumn weather pair well), because of their unusual or unique taste profile ( Tana Toraja PB or Kochere) or because they are an excellent representation of their variety & terroir (Karinga AB). The coffee produced by Jesus Moreno on his family farm El Filo is all of these things, but for us at Belleville we have a special love for this coffee that is both sentimental & historical (ok mostly sentimental).
Portrait de Barista #1 - Damien de Fondation Café

30/10/2014

A la Brûlerie de Belleville, nous savons que si vous avez un si bon café chaque matin en allant au taf, après votre pause dej ou bien encore durant votre petite balade shopping, c’est parce qu’un barista vous l’a choisi & extrait avec amour et précision.
Mais connaissez-vous leur histoire ? Leur début ? Leurs autres passions ? Leurs anecdotes ?
Nous avions envie de les mettre en lumière et de leur poser quelques questions, autour d’un verre cette fois-ci, pour qu’ils se livrent un peu…

Damien, Barista chez Fondation Café, est notre premier portrait de cette série.

Jeudi 23 octobre, 17h30, après une journée de torréfaction à la Brûlerie, je débarque à Fondation Café. Damien, avec qui j’ai rendez-vous pour ce premier portrait de barista, est derrière le « bar ». En salle, un jeune homme, casque autour du cou, travaille sur son PC tandis qu’à sa gauche une charmante demoiselle finit son café filtre en lisant un livre que je n’ai pu identifier (mais visiblement passionnant).

Tweets