L'histoire du café instantané

Publié par le

bon café instantané de qualité

Il y a un an, nous lancions la première gamme de cafés solubles de qualité en Europe ! Des instantanés 100% café et avec du goût. Autant dire aux antipodes de ceux que l’on connaissait jusqu’ici. Mais pourquoi le café lyophilisé a-t-il si mauvaise presse, et à raison ? On vous raconte son histoire.

L'invention du café instantané 

Paris, 1881. Alphonse Allais étudie la médecine à Paris pour suivre les traces de son père et reprendre la pharmacie familiale à Honfleur. Mais Alphonse a l’esprit plus vagabond et passe son temps à écrire en terrasse de café : à juste titre puisqu’il deviendra par la suite journaliste, poète et humoriste. Au cours de son service militaire, il constate que tout le monde se plaint du mauvais café. Mû par son goût pour cette fameuse boisson et fort de ses expériences dans la pharmacie familiale, il a l’idée de déshydrater du café et de mélanger la poudre obtenue à du sucre. Face au succès rencontré par son invention au sein de l’armée, Alphonse dépose cette invention sous le nom de « brevet 141520 », destiné aux armées en campagne. C’est ainsi que nait pour la 1ère fois le café instantané.

Les débuts de l'exploitation commerciale

Brésil, début des années 30. La production de café bat des records dans le pays, à tel point que l’offre finit par dépasser la demande. Le gouvernement brésilien cherche à écouler le surplus de stock et c’est finalement Nestlé qui, surfant sur la réussite de sa nouvelle « farine de lait », planche sur le sujet avec l’aide du chimiste Max Morgenthaler. Après plusieurs années de recherche, ils mettent au point un procédé de déshydratation qui mène à la création du 1er Nescafé en 1938. Au début des années 60, une technique de lyophilisation sera mise au point par Maxwell House, réputée mieux conserver les qualités du café : au lieu de déshydrater le café à haute température, ce dernier est congelé et déshydraté par sublimation sous vide (passage de l’état solide à l’état gazeux). Ainsi, sa facilité d’utilisation et sa durée de conservation expliquent le succès que connait le café instantané dès la période d’après-guerre.

Café soluble : le parent pauvre du café

Le café instantané représente alors le summum de la praticité. Seule ombre au tableau : ses faibles qualités aromatiques. En effet, l’instantané a été l’occasion rêvée d’écouler des fins de stocks de café, notamment des cafés trop vieux ou présentant des défauts, offrant un produit bon marché mais franchement pas bon. Finalement, le café instantané subissait une mauvaise réputation à l’image de celle des assemblages de café, associés uniquement à des cafés de mauvaise qualité. Alors comme pour les assemblages, on s’est dit qu’une autre voie était possible.

Pour un bon café instantané

Chez Belleville, nous souhaitions prouver qu’il est possible de boire un bon café instantané. Nous nous sommes donc rapprochés d’un partenaire spécialisé dans la lyophilisation de cafés de spécialité aux Etats-Unis pour proposer ce nouveau produit encore inconnu en Europe : les cafés instantanés Belleville étaient nés. Ces cafés solubles répondent à toutes les valeurs et exigences du café de spécialité : agriculture responsable, traçabilité et relation pérenne avec les producteurs, qualité des grains. Les cafés qui composent nos instantanés sont donc sourcés avec autant de soin que nos cafés en grains, et préservés selon un procédé spécial tenu secret. Le résultat : pouvoir profiter d’un bon café instantané où que vous soyez, au bureau, dans le train ou en randonnée !

Retrouvez nos assemblages maison Château Belleville, French Roast et le Mistral en version instantanée directement sur notre site ou dans nos boutiques à Paris :

  • la boutique du QG, 14 bis rue Lally Tollendal
  • La boutique de Grenelle, 68 rue de Grenelle (vendredi et samedi uniquement)

bon à savoir café

← Article précédent Article suivant →

Newsletter

  • Livraison Mensuelle

  • Paiement Securisé

  • Service Client